Compressorhead: le groupe metal dont les musiciens sont des robots


robotic-metal-band.jpg
Les musiciens allemands de Kraftwerk connu pour aimer les automates en rêvait, le projet va pouvoir un jour se concrétiser; l'industrie musicale et celle des concerts pourra bientôt programmer (dans tous les sens du terme) des musiciens rock/ metal robots... Compressorhead montre que ce pari est gagnable! cette formation qui joue un musclé rock musclé change des pauvres prototypes androïde japonais qui ne jouent que de la musique de mangas!

Non, il ne s'agit pas d'un concept de l'écrivain Isaac Asimov [1], ni d'un happening à la Kraftwerk[2]. Compressorhead est un vrai power trio androïde qui pour le moment pratique sa musique dans un garage, comme de nombreux groupes amateurs, Dans cette vidéo le trio reprend avec brio "Ace of spade" du groupe Anglais Motörhead, Lemmy risque vraiment de tirer la tronche quand il va voir la tronche de grille-pain du bassiste.



En tout cas, c'est bien de voir que certains ingénieurs réfléchissent à l'avenir de l'industrie de la musique, un secteur en crise, en concevant des prototypes de musiciens parfaits: ceux qui ne râlent pas, jouent ce qu'on leur demande à la note prêt sur le bon tempo; des musicos avec une hygiène de vie irréprochable: ne se droguant pas, qui ne boit pas, ne fume pas, ne tire pas les groupies après les concerts, arrive à l'heure aux séances d'enregistrements, ne rate pas ses concerts...

Sur le plan économique et financier, l'achat d'un tel robot sera vite rentabilisé par les producteurs ou les maisons de disques. L'organisateur de concerts / tournées s'y retrouvera: fini les cachets exorbitants, les caprices de stars, les places de concerts entre 80 et 150 €... même le public qui arrêtera enfin de vouer des cultes débiles envers des stars du show bizz et gagnera ainsi en pouvoir d'achat!





Un automate c'est froid... et oui le principal défaut des musiciens androïdes, c'est qu'ils sont archi-prévisibles un peu chiant, aucune émotions sur scènes, échanges limités avec le public. Mais bon, la musique mainstream est déjà pleine d'humains qui jouent comme des robots... parfois on ne verra pas de suite la différence ( magie des algos et de la programmation).

Enfin, il faut se dire que ce type de formations ne pourra jamais être autonome, l'homme sera au coeur du système. Imaginons ce que pourront fairec des producteurs géniaux bidouilleurs de la trempe d'un Ross Robinson, Bob Ezrin, d'un Rick rubin, ou d'un Bob Rock [3] avec l'aide et de bons techniciens/ ingénieurs, avec de tels musicos! finis les embrouilles en studios, les pleurnichards qui veulent pas se mettre au boulot à cause d'un chorus ou d'un solo pas à leur goût !

Un jour viendra l'ère des festivals[4] rock/ heavy metal geeks, avec des concerts géniaux pas cher, avec des automates perfectionnés et des musiciens cyber-technophiles pour leurs donner de supers algos et une intelligence artificielle artistique...

Site officiel du groupe Compressorhead.

Notes

[1] écrivain Russo-américain, Isaac Asimov a principalement traité deux grands thèmes dans son oeuvre : les robots et la psychohistoire.

[2] Krafwerk, groupe teuton des années 70/80 pionnier de la musique électronique auteur du classique hit électro "The Robots" en 1978 sur l'album The Man Machine, le groupe était connu pour son goût de la programmation et des automates qui sur scène les remplaçaient, ils allaient même jusqu'à imiter la gestuelle robot sur scène, maquillé comme des statues du musée Grévin.

[3] producteurs Gourou du Rock/ métal

[4] Compressorhead devrait jouer Big Day Out 2013 en Australie.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://blog.bretagne-balades.com/index.php/trackback/6478

Haut de page